Chimie des Matériaux pour l'Energie et l'Environnement

Présentation

Cette formation est la continuité du parcours « Matériaux pour l'énergie et l'environnement » de l’ancienne spécialité Chimie Energie Environnement (CEE). Co-habilitée par l’Université d’Artois et l’Ecole Nationale de Chimie de Lille, son objectif est de former des cadres scientifiques experts dans le secteur de la recherche et des éco-industries, qui possèdent une vision globale du cycle de vie des matériaux inorganiques : des matières premières aux déchets recyclés ou stockés.

L’accent est mis sur :

  • la conception et l’étude des matériaux de demain, développés pour des activités de production et de stockage de l’énergie,
  • les notions de cycle de vie, d’éco-conception et de recyclage, associées aux contraintes environnementales actuelles et futures.

Le parcours CM2E vise à donner aux étudiants les connaissances fondamentales en chimie et physicochimie des matériaux, avec une double compétence scientifique et technologique, qui permettent soit une poursuite d’étude en thèse de doctorat, soit une orientation professionnelle dans le domaine des éco-industries du recyclage et du développement des matériaux minéraux (D3E, terres rares, métaux, verres…). 

Spécificités de la formation

  • La double orientation Professionnel-Recherche est associée aux 2 modules de spécialités :
  1. Module orienté « professionnel » (Spé1) : conception et développement des procédés de recyclage de la matière minérale associés aux principes de l’éco-conception.
  2. Module orienté « recherche et innovation » de nouveaux matériaux (Spé2) : méthodes de synthèse, de caractérisation, concepts de base des relations structures-propriétés des matériaux inorganiques développés pour les solutions de stockage et de conversion de l'énergie.
  • Points forts de ce parcours, associés au monde professionnel :
  1. UE de découverte du monde professionnel : visites d’usine, projet bibliographique et diverses conférences proposées par des intervenants industriels du domaine.
  2. Apprentissage obligatoire d’une langue étrangère (anglais), approche de la culture d’entreprise et de la législation.
  3. Facteur favorable à l’insertion professionnelle des étudiants : ce parcours est adossé à des Laboratoires de recherche, membres de la Fédération Michel Eugène CHEVREUL qui sont intégrés au tissu socio-économique régional, national et international, via les pôles de compétitivité et via des projets et des collaborations avec des industriels ou d’autres laboratoires partenaires nationaux et internationaux, sur des problématiques matériaux énergie et environnement.
  4. Le stage étape clé du projet professionnel de l’étudiant, définit l’orientation finale, industrielle ou académique, et peut être effectué à l’étranger. Il est validé par l’équipe pédagogique et encadré par un tuteur académique.

Débouchés

Ce parcours ouvre aux étudiants un large champ de compétences leur permettant de s’adapter à différentes situations professionnelles. Ils pourront prétendre à

des postes en ingénierie, recherche et développement, études et conseils techniques, management de projet ou de programme, collectivités territoriales, diffusion de la connaissance scientifique, enseignement et recherche publique.
des branches d’activités variées: transports (automobile, aviation, ferroviaire…), énergie (énergie électrique, conversion et stockage…), chimie, gestion des déchets, secteur tertiaire (ingénierie, affaires, conseil…).

Dans le cadre d’une poursuite d’études, les étudiants ont accès aux sujets de thèse proposés par l'Ecole Doctorale de Lille1 : « Sciences de la Matière, du Rayonnement et de l’Environnement » et ceux des autres Universités françaises.

La thèse ouvre la voie aux concours d’enseignants chercheurs et chercheurs : Chargé de Recherche dans divers Instituts publics, Ingénieur de Recherche, Maître de Conférences à l’Université et/ou en Ecoles d’ingénieurs.

 

Domaines professionnels :

Ingénieurs et cadres de l’industrie (H)
Etudes et recherche (N)
Administration publique, professions juridiques, armée et police (P)
Enseignement, formation (W)

Familles professionnelles :

Ingénieurs et cadres de fabrication et de la production, de l’environnement et du contrôle qualité (H0Z90-92)
Ingénieurs et cadres d'étude, recherche et développement (industrie) (N0Z90)
Chercheurs (sauf industrie et enseignement supérieur) (N0Z91)
Cadres A de la fonction publique (P2Z90)
Professeurs du supérieur (W0Z92 - )
Formateurs (W1Z80)

Codes ROME :

Management et ingénierie études, recherche et développement industriel (H1206 - )
Management et ingénierie méthodes et industrialisation (H1402 - )
Recherche en sciences de l’univers, de la matière et du vivant (K2402)
Conception et pilotage de la politique de pouvoirs publics (K1401)
Développement local (K1802)
Enseignement supérieur (K2108 - )
Formation professionnelle (K2111)

Codes ONISEP :

Ingénieur de procédés (137 - H1402-01)
Ingénieur d'études industriel (152 - H1206-11)
Ingénieur méthodes (163 - H1402-02)
Ingénieur d'études techniques (471 - H1402-03)
Chargé de recherche et développement déchets (51 - 51)
Chef de projet industrialisation (560 - H1402-05)
Chargé de mission en recherche et développement (589 - 589)
Chargé de recherche (607 - 607)

Enseignant chercheur (625 - K2108-01)