Chimie et Matériaux du Nucléaire

Présentation

Le parcours Chimie et Matériaux du Nucléaire (CMN) propose aux étudiants du Master de Chimie une formation en lien avec une problématique énergétique au cœur des préoccupations actuelles. Sa spécificité et son identité découlent des thèmes complémentaires qui sont abordés. La formation a pour finalité d’acquérir des compétences sur certains aspects spécifiques du nucléaire tout en conservant une approche généraliste :

- maitrise des verrous technologiques et de l’état actuel des connaissances relatives au cycle du combustible nucléaire, que ce soit en amont de son utilisation, ou en aval ;

- les propriétés physico-chimiques des matériaux mis en œuvre dans les installations nucléaires, et leur tenue sous irradiation ;

- la sûreté nucléaire et la chimie des produits de fission, que ce soit dans une situation de fonctionnement normale ou une situation incidentelle.

L’objectif du parcours est de former des cadres scientifiques capables d’intégrer le milieu professionnel et de la recherche en disposant de bases solides dans chacun de ces trois domaines de compétence, mais également d’intégrer des secteurs professionnels dont les compétences requises sont en lien avec le domaine du nucléaire.

Un des points forts du parcours CMN est qu’il s’appuie sur un partenariat pérenne entre plusieurs laboratoires de recherche de l’Université de Lille et des professionnels du domaine du nucléaire (CEA, AREVA, EDF, IRSN, …), tous internationalement reconnus.

Débouchés

Le parcours forme des cadres pouvant intégrer le secteur du nucléaire et autres secteurs associés. Ils sont capables d’expertiser des problématiques liées au cycle du combustible, aux propriétés des matériaux mis en œuvre, ainsi qu’a la sureté nucléaire. La formation leur propose d’acquérir des compétences élargies, associant des connaissances fondamentales à leurs applications au secteur du nucléaire.

Le parcours proposé ne fait pas de distinction entre une orientation “Recherche” ou une orientation “Professionnelle”. Cette distinction pourra être évaluée en fonction de la nature du stage (laboratoire de recherche académique ou stage industriel) réalisé.

Le caractère généraliste du parcours leur permettra de bénéficier d’une large ouverture professionnelle et d’intégrer des postes diversifiés aussi bien en département recherche et développement qu’en ingénierie. Les étudiants ayant suivi le parcours CMN disposeront d’une formation leur permettant soit de s’orienter vers une carrière industrielle, soit de poursuivre leur formation par la recherche via une thèse de doctorat.